EMPATHIE ET SOIN RELATIONNEL

par Anne BERNOT –NICOLAÏ,

Ergothérapeute, Praticienne en Validation*, DIU d’Alzheimérologie et Pathologies Apparentées.
Présenté au W-End de novembre 2016
L’empathie est un concept au cœur de la relation entre deux personnes (intersubjectivité).
C’est l’outil fondamental de l’Alliance thérapeutique, de la relation d’aide, du soin relationnel, des Soins centrés sur la Personne, de l’Education thérapeutique
C’est le CŒUR DE LA VALIDATION*.

Anne Bernot aborde l’empathie dans le soin relationnel avec les étudiants en 2ème année d’Institut de Formation en Ergothérapie.

LA NOTION D’EMPATHIE

Le mot et le concept d’empathie sont apparus en 1873, chez un philosophe allemand, avant de migrer en Europe vers le domaine de la psychologie et des sciences sociales (En France, Carl Rogers l’a beaucoup développé). Plus récemment, l’évolution du concept est marquée par les neurosciences, la psychologie de développement et la psychologie sociale.

Nous retiendrons cette définition de Jean DECETY, neurobiologiste franco-américain (Doctorat en neurobiologie de l’Université Claude Bernard à LYON, Directeur du centre de recherche en Imagerie cérébrale de CHICAGO), une référence dans le domaine de l’empathie, mais peu traduit en France – Propos recueillis en 2009 :

« La véritable origine du concept, …dérive de ce que la philosophie des Lumières écossaise nommait « sympathie ». [Que David HUME (1740) et Adam SMITH (1759) décrivaient comme] « …un moyen naturel de communication, qui nous permet de partager les sentiments des autres lorsque nous les observons, de ressentir leur peine lorsqu’ils souffrent, leur joie lorsqu’ils réussissent. […]. C’est cette définition de l’empathie que retiendront les neurosciences, la psychologie de développement et la psychologie sociale. »

Pathos et Empathie ont la même étymologie; du grec ancien  «Empathéia »
Empathéia = ce qu’on éprouve, tout ce qui affecte le corpsl’âme, en bien et en mal

  • Si l’empathie est uniquement le ressenti négatif, la maladie, la souffrance, on prend le risque d’enfermer la personne dans cette vision.
  • Si l’empathie intègre la perception de toute la palette des ressentis, des émotions de l’autre, elle ouvre sur la globalité de la personne, elle élargit notre regard, et autorise des perceptions agréables, positives.


L’EMPATHIE DANS LES NEUROSCIENCES   

  • Les neurones miroirs

Les neurosciences confirment l’existence de mécanismes et de réactions physiologiques à ce que nous percevons de l’autre.
Certains neurones s’activent lorsque nous faisons (action), observons (voyons, entendons…), imaginons faire (pensée), percevons chez l’autre une intention de faire.
C’est la même chose pour les émotions. Si nous sommes confrontés à une personne qui rit ou qui souffre, nos neurones miroirs entrent en jeu. Nous ressentons alors le fait de rire ou de souffrir.

Les neurones-miroirs sont les supports physiologiques de la composante sensori-motrice de l’empathie.

  • Ce sont des éléments anatomophysiologiques qui nous permettent de percevoir ce que vit l’autre (voire même d’anticiper son action) à partir de notre propre physiologie corporelle.
  • Diverses zones cérébrales sont activées en fonction du type et du niveau d’empathie. (Cortex somato-sensoriel, l’insula, le cortex cingulaire, le cortex préfrontal ventro-médian, l’amygdale, mais aussi le système autonome et les systèmes hormonaux du cerveau)

Empathie en neurosciences et sciences cognitives

Théorie de l’esprit: L’empathie est un concept phénoménologique qui regroupe plusieurs capacités:

  1.  partage des émotions,
  2. compréhension des émotions, des intentions, des croyances, connaissances d’autrui
  3. qui conduit à une réponse adaptée.

Théorie très ancienne. Les neurosciences confirment certaines observations et visualisent toute la ‘’Symphonie Psychique’’ de l’empathie.
Plusieurs niveaux d’empathie :

En neuro-psychologie : Jean DECETY dégage 2 significations ou niveaux.

  1. Empathie non-déclarative ou primaire : mécanisme inné par lequel l’expression corporelle d’un individu dans un état émotionnel donné déclenche de façon automatique ce même état émotionnel chez un observateur. Secondairementnous y réagissons  avec : sympathie, compassion, contagion émotionnelle, antipathie…. ou empathie déclarative.
  1. Empathie déclarative ou consciente: utilisation des circuits neurologiques de l’empathie primaire, afin de percevoir et comprendre le monde intérieur de l’autre, en conscience et sans le confondre avec mes propres sentiments.

N.B.  Selon la théorie de l’esprit, l’empathie déclarative ne m’empêche pas de juger, de sympathiser, de manipuler ou de rejeter cette autre personne. J’agis en conscience / Ou conscience erronée si psychopathie, autisme…

« La relation d’aide thérapeutique pourrait se concevoir comme une forme particulière et contrôlée de la théorie de l’esprit. […] La simulation permet d’appréhender ou de mieux ressentir l’état subjectif du patient. C’est le niveau primaire de l’empathie. Mais il n’est pas suffisant… ce premier niveau doit être associé et complété par un effort de conceptualisation…
L’efficacité de l’approche centrée sur la personne est peut être due à une prise en compte de ces deux niveaux de compréhension de la personne. »  Jean DECETY :- Naturaliser l’empathie. Revue L’encéphale.2002

capture1

Dans la relation d’aide, l’empathie peut se concevoir comme :

  • une compétence interpersonnelle, nécessitant
  • un ensemble d’aptitudes intra-personnelles.


Schéma Récapitulatif intégrant:
   

  • Les niveaux neurobiologiques de l’empathie : l’empathie primaire ou affective, l’empathie secondaire ou déclarative, (dont l’empathie de la relation d’aide).
  • Les trois grandes catégories d’attitudes sociales

 

capture3

DEMAIN COMMENCE AUJOURD’HUI

EDUQUER SANS VIOLENCE : L’Odyssée de l’empathie est un mouvement qui milite pour l’apprentissage dès le plus jeune âge de l’aptitude empathique, la gestion des conflits par la communication non violente, l’entrainement à la méditation de pleine Conscience, l’amour du vivant, la compassion (version orientale).

Ceci dans le but de développer une société de coopération au lieu de la compétition, et de permettre à chaque individu de s’épanouir.

Il repose sur des témoignages et des expériences :

Mathieu RICARD (moine bouddhiste, participe aux recherches sur les différentes modifications biologiques de la méditation et de la compassion empathique) – Joseph WEISMANN (évadé d’un camp) – Mylène PATHOU-MATHIS (préhistorienne CNRS) – Dr Muriel SALOMONA (Psychiatre victimologue) – Thomas d’ANSEMSBOURG (avocat, psychothérapeute et formateur CNV).

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE L’EMPATHIE …et/ou du commerce ?

  • Paro, le robot émotionnel et ‘’thérapeutique’’. Depuis 2005 au Japon.

De plus en plus utilisé partout dans le monde, en France également.
Robot qualifié de socio-pédagogique utilisé en thérapie individuelle ou en groupe.
On peut se dire qu’il est plus facile de brancher Paro que d’entrer en relation…
Mais Intéressant car le robot se synchronise sur l’émotion de la PA, ce qui permet au soignant ensuite de prendre la suite de la relation.

  • Les « Alice Cares » : vers l’empathie artificielle.

Ces robots de compagnie proposent aux personnes âgées vivant seules un étonnant substitut émotionnel.  Film reportage tourné en 2015 au Pays Bas par Sander Burger. Sortie prévue courant 2016.
Ce sont des assistants de vie, multifonctions. Ils sont toujours d’accord et positifs envers la personne âgée.

  • Livre de Frédérique TORDO: Le numérique et la robotique en psychanalyse. Du sujet virtuel au sujet augmenté. IERHR : institut pour l’Etude des Relations Homme – Robots. Septembre 2016.

Efficace pour les autistes, pour qui la relation est moins difficile avec un robot qu’avec un humain.

  • Les Poupées JOYK et autres: présentées comme des poupées empathiques pour personnes âgées malades d’Alzheimer. Argument publicitaire car elles n’ont rien d’empathique… mais les PAD se l’approprient. Ce sont probablement de bons objets transitionnels ou symboliques.

L’EMPATHIE DANS LES SOINS RELATIONNELS

Les différents outils et exercices du Soin Relation et de la Validation* enseignés dans nos différentes formations sont regardés du point de vue de l’empathie.

Cette partie reste à la discrétion des adhérents de l’association APVAPA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>