COVID 19 : CONSEILS DE L’INSTITUT DE FORMATION À LA VALIDATION (VTI ) POUR LES AIDANTS DE PERSONNES ATTEINTES DE TROUBLES COGNITIFS

Un message de Vicki de KLERK ,  Directrice Executive de L’institut de Formation à la Validation® (VTI ) 

20 mars 2020

En cette période étrange, remplie de grandes difficultés pour beaucoup de gens, il est important de se souvenir……

CENTRAGE

– En vous aidant à trouver votre propre centre émotionnel, le centrage vous permettra de ne pas vous laisser aller à l’anxiété qui prévaut.
– Le centrage vous aidera à mettre de côté vos propres sentiments pour les moments où vous voulez vous connecter avec des personnes âgées.
– Le centrage vous aidera à trouver de l’empathie.
– Le centrage peut également consister en 3 minutes de soins personnels.

La chaîne YouTube de VTI est une ressource gratuite pour tous. Elle comprend 3 vidéos « How-to… center » en anglais, italien, français, allemand, suédois et chinois. N’hésitez pas à les envoyer à tous ceux que vous connaissez et qui pourraient en bénéficier. Si elles ne sont pas dans votre langue, veuillez me contacter et nous nous efforcerons d’obtenir les 6 vidéos « How-to… » dans votre langue.

SELF-CARE

Ce n’est pas un article de luxe, c’est un besoin humain fondamental, même s’il ne figure pas sur la liste de Maslow. Si vous n’avez pas d’énergie (physique ou psychologique), vous ne pouvez pas donner de bons soins aux autres. Prendre soin de soi signifie trouver les choses qui vous DONNENT de l’énergie. Est-ce un bain ? ½ heure de lecture d’un livre ? Écouter votre morceau de musique préféré ? Danser sur du rock n’ roll dans le salon ? Accordez-vous des moments dans la journée pour recharger vos batteries. Cela évite l’épuisement et apporte plus de joie dans votre vie. N’oubliez pas que la Validation doit vous apporter de la joie, à vous et aux personnes qui vous sont chères.

UN ENGAGEMENT REMPLI DE SENS

Lorsque vous choisissez de vous engager à un niveau profond avec des personnes atteintes de troubles cognitifs, souvenez-vous :

– Souvent, les personnes âgées font un voyage dans le temps pour assister à des événements qui leur paraissent identiques à ce qui se passe dans le présent. Ainsi, lorsqu’elles entendent parler d’une crise, d’une pandémie ou même simplement de l’anxiété qui les entoure, elles peuvent avoir l’impression que c’est la guerre. De vieux traumatismes peuvent survenir.

– Ces sentiments douloureux doivent être libérés, et non refoulés. Les gens ont besoin d’exprimer ces sentiments à quelqu’un en qui ils ont confiance, qui ne juge pas, ne corrige pas ou n’essaie pas de réparer. Ils ont juste besoin de quelqu’un qui les accompagne dans leurs émotions.

– S’engager ne signifie pas être toujours heureux, parfois c’est partager le malheur, la douleur ou la peur (émotions humaines de base).

Ces moments de contact étroit, d’humain à humain, créent de la joie et du bien-être.
Je vous souhaite à tous des moments de joie,

Vicki

En partant de nos trois premiers conseils, voici les prochaines étapes :

EXPLORER PLUTÔT QUE RACONTER

Les personnes âgées désorientées sont souvent dans une réalité personnelle plutôt que dans notre réalité. Laissez votre objectif être : Je veux en savoir plus sur leur monde. Utilisez les questions ouvertes pour en savoir plus. Posez des questions qui commencent par : qui, quoi, où, quand, comment, mais ne demandez pas pourquoi. Les questions commençant par pourquoi demandent un aperçu des raisons qui sont plus cognitives qu’émotives. De nombreuses personnes âgées désorientées ont besoin d’exprimer leurs émotions. En vous engageant dans leur réalité, vous les Validez en tant que personnes.

ESSAYEZ L’EMPATHIE AU LIEU DE LA DIVERSION OU DU MENSONGE

Lorsqu’une personne exprime beaucoup d’émotions (comme la colère, la tristesse ou la peur), il n’est pas utile de dire « Ne ressentez pas cela ». Vous le savez de par votre propre expérience. Quand quelqu’un vous dit « Ne soyez pas en colère », comment vous sentez-vous ? Plus en colère peut-être ? Ou peut-être que vous comprenez intuitivement que l’autre personne ne comprend pas ou ne veut pas comprendre et qu’il serait préférable de simplement avaler votre émotion. C’est exactement ce qui se passe avec les personnes âgées ! Vous n’avez pas besoin d’utiliser votre intellect, utilisez votre cœur. Connectez-vous à l’émotion que l’autre personne exprime et faites-en autant. Cela vous rapprochera de l’autre personne et créera un lien.

APPROCHEZ-VOUS DE L’AUTRE PERSONNE AVEC RESPECT

Assurez-vous que vous êtes à la hauteur des yeux (c’est-à-dire à genoux ou en flexion si la personne âgée est assise).
Faites attention à la distance qui vous sépare et recherchez des signes indiquant que vous êtes trop près ou trop loin.
Une personne va « reculer » en tirant sur ses épaules ou en croisant ses bras (par exemple) lorsque vous êtes trop près. Une personne ne vous reconnaîtra pas si vous êtes trop loin.

C’est une bonne idée d’établir d’abord un contact visuel, puis de commencer à parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>