Affectivité, sexualité Maladie d’Alzheimer ou apparentée

 Mieux comprendre pour mieux aider

Présentation par MY George APVAPA 4 juillet 2015 4 et 5 juillet 2015

Affectivité, sexualité

Touche la globalité de l’être humain dans ses dimensions biologiques, psychoaffectives et sociales
Évolue tout au long de la vie
Renvoi à la capacité à communiquer, à entrer en relation avec l’autre
Donc un droit humain complexe et nous avons le devoir de rester humbles, discrets mais pas
indifférents
Délicat car nous renvoie à notre propre vision de la vie intime et de la sexualité
Sujet souvent tabou dont la gestion est souvent reportée sur les familles

La maladie d’Alzheimer ou apparentée

Une maladie de la connaissance et de la relation
Un état physique qui est longtemps indemne
Cette maladie entraine une redéfinition globale des relations de couple, de la famille, de l’entourage

Sexualité, Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées

Sujet souvent tabou en lien avec l’histoire de notre culture occidentale et en lien avec l’histoire de
nos institutions
Comment accepter « l’autre » comme étant un être sexué, se vivant comme tel et traversé par cette
pulsion de vie qu’est la sexualité ?
Il peut exister :
Une libido accrue et des troubles du comportement actifs
Conflit éthique entre sécurité et liberté
Quelques pistes :
– Le comportement est teinté par un message émotionnel :
Ce message exprime pour la majorité des cas le manque d’une personne : conjoint, amant, amante..
Il devient dès lors intéressant de restituer l’image du souvenir de cette personne
–  Restituer les images de souvenirs par les outils de la Validation peut soulager la souffrance
du manque. Ce soulagement peut se manifester dans un changement de comportement.
Et pour cela :
–  Se rendre disponible pour porter un autre regard
–  Juste distance permettant la lecture du comportement ainsi que le choix des outils
– Avoir des outils relationnels diversifiés (boite à outils)
Le cadre institutionnel :
Soignant: éviter le conflit en prenant la distance nécessaire afin de « lire » la situation et
d’utiliser des outils…en équipe Comment ? En parler, travail d’Equipe, soutien du cadre, formation
Responsables : proposer un cadre de sécurité physique et psychique
Institution: Soutenir la démarche dans le cadre d’un projet institutionnel
Les effets possibles : cela peut aider à éviter les conflits, influencer le comportement quotidien du
soigné de façon positive, rendre le travail des soignants constructif et dynamiser un travail d’équipe
Favoriser une qualité de vie autant pour le soigné que le soignant
Pour Permettre à cette force vitale d’exister et lui permettre d’exister jusquau bout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>